Quelques mythes sur la hausse des taxes d’études

Ces dernières années en Europe, on observe une évolution vers la privatisation des études supérieures ainsi qu’une augmentation des taxes d’études. A titre d’exemple, le Parlement étudie actuellement la possibilité de tripler le montant des taxes d’études pour les ressortissant-e-s étrangers/ères qui étudient à l’EPFL ou à l’ETHZ. Si l’Université de Lausanne n’est pour l’instant pas touchée, la question de la hausse s’y posera très certainement d’ici quelques années. Il est donc nécessaire de s’interroger sur le principe d’augmentation des taxes d’une manière générale.

Dans ce but, la FAE publie aujourd’hui une petite brochure d’information visant à démentir certains a priori et mythes entourant les taxes d’études, afin que les étudiant-e-s mais aussi les parents de futur-e-s étudiant-e-s puissent prendre conscience du pas en arrière que représente une hausse des frais d’inscription sur le plan social mais aussi économique.

Télécharger la brochure (pdf)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>