Communiqué

Agissons contre les actes racistes à l’Université de Lausanne !

Suite à un récent événement ayant eu lieu sur le campus, la FAE souhaite que des mesures
soient prises afin que le Blackface et toute autre action discriminante ne se produisent plus
jamais à l’Université.

Le vendredi 12 avril dernier, les étudiant-e-s de cinquième année de médecine ont organisé
une descente dans l’auditoire de leurs camarades de troisième année afin de leur faire leurs
adieux. Cet événement annuel propose aux étudiant-e-s de se déguiser selon un thème
donné. Il est déplorable de constater que sur le thème choisi cette année, « ce que je voulais
être quand j’étais petit », certain-e-s étudiant-e-s ont fait le choix de se peindre le visage en
noir, de porter des perruques afro et des habits traditionnels africains.

Une couleur de peau n’est ni un déguisement, ni une profession. Se déguiser en Noir est un
acte raciste, irrespectueux, et profondément blessant pour beaucoup de personnes qui ont
été particulièrement touchées par cet acte. Rappelons que le fait de se grimer en Noir, le
Blackface, était une forme théâtrale pratiquée lors des « minstrel shows » à l’époque de la
ségrégation aux États-Unis. Le but était de stigmatiser les Noirs, de les représenter comme
étant des êtres inférieurs, grossiers ou diaboliques, afin d’amuser les Blancs.

Ce n’est pas la première fois que des actes racistes se produisent sur le campus de l’Université
de Lausanne. La FAE demande à ce que l’ensemble de la communauté universitaire soit
informée de la portée du Blackface, qui renvoie à une tradition de ridicule et d’oppression.
L’objectif de ce communiqué n’est pas de se focaliser sur cet événement ayant eu lieu
récemment au sein de la faculté de médecine, mais d’insister sur le fait qu’une telle situation
ne doit plus jamais se reproduire. Cet acte est loin d’être une affaire d’étudiant-e-s
exclusivement, et l’Université de Lausanne doit absolument prendre des mesures nécessaires
afin qu’aucun-e étudiant-e ni membre de la communauté universitaire n’ait à subir à nouveau
les conséquences douloureuses de tels agissements.

Personne de contact :
Pauline Mottet
Secrétaire générale
Fédération des associations d’étudiant-e-s (FAE)
fae@unil.ch
021 692 25 91