Communiqué

L’initiative pour l’autodétermination menace les hautes écoles suisses !  Considérant les effets négatifs que pourrait avoir l’initiative pour l’autodétermination sur l’avenir des étudiant-e-s des hautes écoles suisses, la FAE recommande de voter NON le 25 novembre prochain. 

La FAE rejette pleinement l’initiative dite « pour l’autodétermination » lancée par l’Union Démocratique du Centre (UDC). Cette initiative cherche à rendre le droit suisse supérieur au droit international dont fait partie la Convention Européenne des Droits de l’Homme. En cas d’acceptation de celle-ci, les traités internationaux devraient être renégociés ou dénoncés s’ils ne sont pas conformes au droit suisse.

Accepter l’initiative le 25 novembre prochain aurait pour conséquence l’isolement des hautes écoles suisses au sein de l’espace européen de l’enseignement supérieur et constituerait donc un danger pour l’échange, la diversité et l’ouverture de celles-ci. La participation de la Suisse aux programmes de formation et de recherche de l’Union Européenne serait ainsi remise en question. Ces programmes assurent notamment l’accueil d’étudiant-e-s étranger-ère-s dans de bonnes conditions et permettent aux étudiant-e-s domicilié-e-s en Suisses de bénéficier de bourses d’études afin d’enrichir leur cursus universitaire pour un ou deux semestres à l’étranger.

Rappelons que l’acceptation de l’initiative populaire contre l’immigration de masse du 9 février 2014 avait eu pour conséquence l’exclusion de la Suisse des programmes pour la recherche Horizon 2020 et Erasmus+. Les négociations pour que la Confédération réintègre ces programmes sont aujourd’hui encore en cours.

La FAE recommande donc de rejeter cette initiative dangereuse pour la place des hautes écoles suisses sur le plan international et pour les possibilités d’échange et d’avenir académique des étudiant-e-s.

Le 25 novembre, refusons d’isoler les hautes écoles suisses : votons NON.

La Fédération des associations d’étudiant-e-s (FAE)

Téléchargez le communiqué ici

Communiqué

Les résultats sont annoncés concernant le référendum lancé contre la décision du législatif de la FAE de modifier le montant maximal octroyable via le Fonds de solidarité étudiant (FSE) de CHF 580.- à 500.-.
Le taux de participation a été faible, avec 1’796 votes sur 14’008 personnes consultées (soit un taux de participation de 12.8%).
Par 814 voix pour et 981 voix contre, 54,65% des étudiant-e-s ont décidé de refuser la modification du montant. Le montant maximal attribuable via le FSE est donc maintenu à CHF 580.- par étudiant-e et par année académique.
Nous remercions les étudiant-e-s d’avoir pris le temps de s’informer et de voter!