Communiqué : clarifications au sujet du Fonds de solidarité étudiant (FSE)

Au vu de l’ampleur médiatique suscitée par le référendum contre la modification du montant maximal attribuable via le Fonds de solidarité étudiant (FSE), la Fédération des associations d’étudiant-e-s (FAE) souhaite clarifier un certain nombre d’informations erronées relayées dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Une logique de subsidiarité aux aides sociales

Premièrement, la FAE n’est pas le service social de l’Université de Lausanne (UNIL), mais s’inscrit dans une logique de subsidiarité aux aides sociales cantonales et universitaires. En effet, l’UNIL dispose d’un fonds social attribué par le Service des affaires sociales et de la mobilité étudiante (SASME), destiné aux étudiant-e-s qui connaissent des difficultés financières ponctuelles ou durables. Celui-ci dispose de ressources financières importantes, de l’ordre de CHF 1’000’000.-.

Il est nécessaire de préciser que les règlements de la FAE sont distincts de ceux du SASME et de l’UNIL. Une somme supplémentaire reçue d’une quelconque instance risquerait ainsi d’amoindrir l’indépendance de la FAE concernant l’utilisation de son budget. Il est pourtant fondamental que celle-ci continue de gérer ses fonds et de prendre ses décisions de manière autonome : c’est pourquoi la demande de subvention de CHF 50’000.- obtenue le semestre dernier par la FAE de la Fondation « Le Foyer universitaire » (afin de combler sa perte financière due à l’explosion du budget FSE) doit rester exceptionnelle.

Par ailleurs, et contrairement à ce qui a été évoqué à certaines reprises, cette subvention n’est pas due à l’action organisée par le syndicat référendaire dans les locaux de la Direction en mars 2018. En effet, la FAE avait entre-temps largement communiqué au sujet de la situation auprès des instances universitaires concernées, tout en déposant une demande en bonne et due forme auprès de la Fondation.

Un devoir de représenter l’ensemble des étudiant-e-s

De plus, le budget alloué au fonds FSE lors de l’année académique 2017-2018 était bien de CHF 45’000.- et non de CHF 65’000.-. Les CHF 20’000.- supplémentaires constituaient une rallonge exceptionnelle au budget initialement prévu. Ceux-ci ont été débloqués dans l’urgence par le législatif de la FAE, afin de ne pas devoir refuser certaines demandes. Cette situation, bien que nécessaire, a mis l’existence de la FAE en péril d’un point de vue financier.

La création du fonds FSE est une initiative émanant de la volonté propre des délégué-e-s et des associations membres de la FAE, avec l’objectif de proposer un échelon supplémentaire aux aides sociales fournies par l’Université et le Canton. Le fonds FSE est aujourd’hui devenu le dossier prioritaire de la FAE en termes d’investissement tant financier qu’humain. Par ailleurs, le Bureau exécutif de la FAE, qui reçoit et traite les demandes d’aide, est composé d’étudiant-e-s bénévoles et non formé-e-s à gérer des situations parfois difficiles.

La FAE est consciente que la précarité chez les étudiant-e-s est réelle et souhaite apporter un maximum de soutien aux personnes dans cette situation. Cependant, elle travaille également sur un nombre important de dossiers concernant l’ensemble de la communauté estudiantine universitaire, soit près de 15’000 étudiant-e-s. Malgré l’importance qu’elle accorde à la précarité étudiante, la FAE ne peut se permettre de couper davantage dans le budget et le temps accordés à ses autres activités au détriment de l’ensemble de la communauté qu’elle représente.

Une lutte commune

Par ailleurs, la FAE n’a jamais été mise au courant de la position du syndicat référendaire concernant le fonds FSE avant l’intervention de celui-ci lors de l’Assemblée de septembre, ainsi que de la pose d’affiches attaquant directement la FAE. Celle-ci déplore le manque de communication du syndicat avec elle, alors qu’en réalité, les deux entités poursuivent les mêmes objectifs de combat contre la précarité des étudiant-e-s, sujet sur lequel la FAE travaille activement auprès de l’Office cantonal des bourses, du SASME et de la Direction de l’UNIL depuis plusieurs années.

Finalement, la FAE rappelle que le budget attribué au fonds FSE reste inchangé par rapport à l’année précédente. Le débat concerne donc le nombre d’étudiant-e-s qui pourront toucher cette aide cette année, et non pas le budget alloué à ce fonds. Il s’agit donc bien de savoir s’il est préférable de proposer un montant plus élevé à moins d’étudiant-e-s, ou inversement d’accorder un montant moins élevé à plus de personnes.

Comme démontré dans l’ensemble de ses communications, la FAE souhaite orienter cette campagne vers une information claire et correcte de la situation, et espère que le comité référendaire en fera de même par la suite.

Lausanne, le 18 octobre 2018

Téléchargez le communiqué en format PDF

Nouvelle année, nouveau site !

Le site de la FAE fait peau neuve, et pas que ! Comme vous pouvez le voir, non seulement le design du site est bien différent, mais en plus de cela, l’adresse de celui-ci à également changé. Pour des raisons de praticité mais également de sécurité, la FAE a pris la décision de quitter l’infrastructure proposée par l’université de Lausanne et d’avoir son propre nom de domaine : www.fae-unil.ch !

En plus de cela, le site est également responsive, ce qui signifie que celui-ci s’adapte à votre écran et devient donc beaucoup plus utilisable depuis un téléphone portable ou une tablette.

En cas de problème, comme un lien qui ne fonctionne pas ou une page manquante, n’hésitez pas à envoyer un mail à fae@unil.ch

Bonne navigation !

Communiqué

Fonds de solidarité : la FAE aidera 16% d’étudiant-e-s en plus

Ce lundi 24 septembre 2018, le syndicat SUD Etudiant-e-s et Précaires est venu manifester lors de notre Assemblée des délégué-e-s pour protester contre la diminution de CHF 80.- des montants accordés par le Fonds de solidarité étudiant (FSE).

Ce fonds a été créé par la FAE dans une logique de subsidiarité aux services sociaux de l’Etat et de l’Université de Lausanne. Il permet d’aider de manière ponctuelle les étudiant-e-s immatriculé-e-s à l’UNIL en situation financière difficile et ne pouvant pas bénéficier du soutien financier d’autres services.

Jusqu’au semestre passé, cette aide était de CHF 580.- maximum par étudiant-e et par année académique. En octobre dernier, la FAE a dû faire face à une situation alarmante, puisque le budget de CHF 45’000.- attribué à ce poste pour l’entier de l’année académique 2017-2018 avait été entièrement dépensé en moins de deux mois. Malgré une rallonge totale de CHF 20’000.-, la FAE a été contrainte de bloquer ce service afin de pouvoir assurer la continuité de l’ensemble de ses activités.

Au mois de mai, notre Assemblée des délégué-e-s, composée de représentant-e-s de l’ensemble des associations de faculté ainsi que d’étudiant-e-s volontaires, avait alors décidé de réviser le règlement du FSE en abaissant le montant maximal attribuable à CHF 500.-. Cette décision a été prise avec l’objectif d’attribuer une aide moins élevée à un plus grand nombre d’étudiants.

En parallèle, la FAE a déposé une demande auprès de la Fondation « Le Foyer Universitaire » pour une subvention de CHF 50’000.- afin de renflouer son fonds de solidarité. Le Conseil de la Fondation a décidé d’octroyer la somme demandée, permettant ainsi de compenser la perte de la FAE de ces deux dernières années académiques due à l’augmentation des demandes FSE. Cette somme a permis à la FAE de ne pas modifier le budget alloué au service et de continuer son activité normalement.

L’Assemblée des délégué-e-s et le Bureau exécutif de la FAE n’ont en aucun cas pris la décision de « faire des économies sur le dos des étudiant-e-s les plus précaires », puisque le budget alloué au service reste exactement le même, soit CHF 45’000.- (voir le budget 18-19 publié sur notre site). La mesure de la FAE visant à réduire de CHF 80.- les aides ponctuelles permettra donc d’aider au minimum 16% d’étudiant-e-s en plus.

Lausanne, le 25 septembre 2018

Communiqué

Lundi 19 mars 2018, le syndicat SUD Etudiant-e-s et Précaires a occupé les locaux de la Direction de l’UNIL ainsi que ceux de l’EPFL, avec comme objectif de protester contre la précarité étudiante. Le groupe d’étudiant-e-s a notamment demandé à la Direction de l’UNIL de s’engager à débloquer un montant de CHF 50’000.- afin de permettre à la FAE de continuer à octroyer des aides financières ponctuelles via son service Fonds de Solidarité Etudiant (FSE).

Le Bureau exécutif de la FAE n’avait reçu aucune information préalable au sujet de cette action. L’une des revendications émises par le collectif nous concernant directement, nous souhaitons néanmoins revenir sur nos démarches liées à cette problématique.

Pour rappel, l’entier du budget annuel FSE (CHF 45’000.-) a été dépensé dans les deux premiers mois de l’année académique en cours. Malgré une rallonge de CHF 20’000.- votée par l’Assemblée des délégué-e-s de la FAE, nous avons malheureusement été contraints de bloquer ce service le 27 février 2018. La situation est alarmante, d’autant plus que le budget annuel avait déjà été largement dépassé durant l’année académique précédente (2016-2017).

Inquiet face à une probable augmentation de la précarité étudiante, le Bureau exécutif de la FAE a rencontré le Service des affaires sociales et de la mobilité étudiante (SASME) à plusieurs reprises, ainsi que la Direction de l’UNIL, et préparé un dossier statistique complet concernant son service FSE. Des discussions sont en cours et de nouvelles rencontres sont prévues ces prochains mois. Un communiqué avait également été publié sur notre site internet (wp.unil.ch/fae) au sujet du blocage de notre service. Celui-ci a été consulté et/ou partagé par plusieurs associations et collectifs d’étudiant-e-s.

Les étudiant-e-s se trouvant dans une situation financière délicate peuvent s’adresser au SASME. Les conditions et critères d’octroi sont à vérifier sur http://www.unil.ch/sasme/fondssocial ou en contactant directement le service.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Pauline Mottet à l’adresse FAE (fae@unil.ch), par téléphone au 021 692 25 91, ou passer à notre bureau (Anthropole 1192).

Lausanne, le 21 mars 2018

Communiqué

Blocage du fonds de solidarité étudiant (FSE)

Ce début d’année académique 2017-2018 a été particulièrement mouvementé pour le service d’aide financière de la FAE, le fonds de solidarité étudiant (ci-après FSE). Celui-ci permet d’aider les étudiant-e-s immatriculé-e-s à l’UNIL en situation financière difficile par le biais d’une aide ponctuelle de CHF 580.- maximum.

Le budget de CHF 45’000.- attribué à ce poste pour l’entier de l’année académique 2017-2018 a été entièrement dépensé à la mi-octobre 2017, soit moins de deux mois après le début de cette année. Au vu de cette situation alarmante, le Bureau de la FAE a demandé à son Assemblée des délégué-e-s de prendre une décision concernant une éventuelle rallonge de budget. Celle-ci a choisi à deux reprises d’accorder une rallonge de CHF 10’000.- au budget, soit la permission d’octroyer des aides financières jusqu’à atteindre un coût total de CHF 65’000.-. L’Assemblée des délégué-e-s a également voté pour un blocage du service une fois cette limite atteinte, afin de réduire la perte financière que la FAE devra assumer cette année.

A ce jour, la FAE a octroyé une aide financière à 127 étudiant-e-s, pour un montant total de CHF 64’774.89.-. Le budget maximal autorisé ayant été atteint, la FAE regrette d’avoir à bloquer son service FSE. Un groupe de travail a été créé afin de trouver des pistes pour améliorer la situation lors de la prochaine année académique 2018-2019.

Nous sommes profondément navré-e-s pour ce blocage exceptionnel. Les étudiant-e-s se trouvant dans une situation financière délicate peuvent s’adresser au Service des affaires sociales et de la mobilité étudiante (SASME). Les conditions et critères d’octroi sont à vérifier sur http://www.unil.ch/sasme/fondssocial ou en les contactant.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Pauline Mottet à l’adresse FAE (fae@unil.ch), par téléphone au 021 692 25 91, ou passer à notre bureau (Anthropole 1192).

Lausanne, 27 février 2018

C’est Noël, donne ton sang!

Ton geste peut sauver des vies ! On t’attend le 12 décembre à l’Anthropole, et les 13 et 14 décembre à l’Amphipôle entre 10h et 17h. Collation offerte pour les donneurs et donneuses!!!

Attention, les critères d’aptitude au don sont nombreux :
• Bon état de santé
• Poids d’au moins 50 kg
• Age entre 18 et 60 ans (75 ans pour les donneurs réguliers)
• Pas de situation à risque (drogue, nouveaux partenaires sexuels ou partenaires multiples)
• Délai d’attente après un séjour dans un pays à risque
… Et d’autres critères encore à vérifier sur : https://www.blutspende.ch/fr/

L’association d’étudiant-e-s en médecine Marrow Lausanne sera également présente et vous informera sur le don de cellules souches du sang dans le cadre de la lutte contre la leucémie. Elle vous donnera la possibilité de vous inscrire dans le registre mondial de donneurs/euses. Plus d’informations sur https://www.facebook.com/marrowlausanne/

La FAE soutient la pétition pour la pleine adhésion de la Suisse à Erasmus+

Lors de son Assemblée des Délégué-e-s du 22 mai 2017, la FAE a décidé de soutenir la pétition en ligne lancée par le Conseil Suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ) pour demander au Conseil Fédéral et au Parlement de reprendre immédiatement les négociations avec l’Union Européenne pour la pleine adhésion de la Suisse au programme d’échange européen Erasmus+ dès 2018.

Pour signer la pétition, c’est ici: http://www.sajv.ch/petition-erasmus-pleine-adhesion/?lang=fr

BEFORE Unilive – jeudi 13 avril 2017

Pour la seconde année consécutive, la BEFORE Unilive, organisée en collaboration avec la FAE, vous donne rendez-vous le 13 avril de 17h à 20h sur l’Esplanade de l’Internef. L’occasion de lancer votre jeudredi avec un apéro en musique, des boissons à prix sympa et un babyfoot géant – en attendant le festival, qui aura lieu le 4 mai 2017!

Retrouvez l’évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/413367475707638/

Et pour le festival:
https://www.facebook.com/events/1890044581278055/
https://www.unilive.ch/

Votation du 12 février 2017 : la FAE apporte son soutien à la LPPPL


En date du 10 mai 2016, le Grand Conseil vaudois a approuvé la Loi sur la préservation et la promotion du parc locatif (LPPPL). Celle-ci vise principalement à pallier la pénurie de logements sévissant dans le canton. Ladite loi est actuellement contestée par referendum et fera l’objet d’une votation populaire le 12 février 2017. Dans la mesure où elle apporte des outils concrets pour lutter contre la pénurie et favoriser les logements bon marché, notamment pour les personnes en formation, la FAE apporte son soutien à la LPPPL et à toute autre mesure en faveur du logement étudiant.

Retrouvez la prise de position de la FAE sur le sujet ici: 20170109_Prise de positionL3PL

Bourses d’études : le Grand Conseil manque l’opportunité d’accélérer de manière pérenne le traitement des demandes

La coalition pour les bourses d’études regrette que le Grand Conseil vaudois n’ait pas pris en compte sa revendication d’augmenter la dotation en personnel de l’OCBE dès 2017. Le parlement a en effet rejeté un amendement au budget qui allait en ce sens. La coalition enjoint aujourd’hui les député-e-s à apporter leur soutien au nouvel amendement qui sera déposé en deuxième lecture du budget. Elle salue également la motion déposée à ce propos, tout en soulignant son caractère extrêmement limité. Enfin, la coalition attend toujours la rencontre promise par le Conseil d’État pour discuter de ses revendications.

Retrouvez le communiqué de presse ici: 2016.12.13 – CP_coalition_bourses